Posts Tagged ‘RSS’

Bientôt des flux RSS chez Google

10 octobre 2008

On l’attendait depuis un moment, Google l’a confirmé il y a quelques jours: des flux RSS seront bientôt disponibles sur les pages de résultats de son moteur de recherche. La date officielle n’est pas encore connue, mais le lancement de cette nouvelle fonctionnalité a été confirmé par un porte-parole de Google.

Actuellement, Google est le seul moteur de recherche d’importance qui ne propose pas encore ces fameux flux RSS (pour un bref rappel concernant les flux RSS et leur utilisation, je vous encourage à lire mon tutorial Netvibes). En effet, le seul moyen proposé jusqu’ici pour se tenir informé de l’apparition de nouveaux contenus en lien avec une thématique donnée était Google Alerts.

Toutefois, à bien y regarder, cela n’a selon moi rien de surprenant, au contraire. Concrètement, le principal changement comportemental induit par l’utilisation de ces flux est qu’il n’est plus nécessaire d’aller sur un site pour en recevoir les mises à jour.

Au niveau des moteurs de recherche, cela signifie qu’au lieu de taper la requête « embarquement e-media » (au bol) dans Google tous les jours, vous n’avez qu’à lancer la recherche une fois, souscrire au flux RSS associé à cette requête spécifique, et vous recevrez automatiquement les nouveaux résultats liés à cette recherche dans votre agrégateur dès leur indexation par Google.

Petite question maintenant: parmi ses très nombreuses activités, laquelle est la plus profitable pour Google? Bravo, il s’agit effectivement de Google AdWords, qui permet d’afficher sur les pages de résultats des publicités en lien avec les requêtes des internautes – ce que l’on nomme la publicité contextuelle.

Ces publicités fonctionnent selon un système d’enchères dans lequel les annonceurs achètent les mots-clés en lien avec leur domaine d’activité, et ne paient le prix de ces mots-clé que lorsqu’un internaute clique sur l’annonce. C’est que l’on appelle le CPC, ou Coût Par Clic. A travers ce canal, ce sont plusieurs milliards de dollars qui rentrent chaque année dans les caisses de Google.

Je pense que vous voyez où je veux en venir: avec les flux RSS, il n’est plus nécessaire d’aller sur Google, du moins pas pour les requêtes que l’on effectue fréquemment. Or, si le trafic et l’utilisation de Google baissent, le taux de clics sur les annonces risque de suivre la même direction.

La baisse des clics entraînera la baisse des revenus pour Google, et la baisse de trafic rendra Google moins attractif pour les annonceurs, qui seront amenés à réduire leurs achats de mots-clé. Et re-baisse des revenus pour Google.

Alors évidemment, d’ici à ce qu’AdWords tombe en désuétude, il y a encore plusieurs pas de géants à franchir. Je pense néanmoins qu’il faut voir ici une des raisons qui ont poussé Google à retarder l’apparition de cette fonctionnalité, de même qu’une de ses principales motivations dans sa quête perpétuelle de nouvelles sources de revenus publicitaires – tels que l’insertion de publicités dans les jeux vidéos en ligne.

Il sera en tout cas très intéressant d’étudier les états financiers de Google dans les mois qui suivront le lancement des flux RSS.

Publicités

Tutorial Netvibes

26 juillet 2008

L’une des évolutions majeures de ces dernières années en termes de diffusion de l’information a été la généralisation des flux RSS (Rich Site Summary ou Really Simple Syndication, selon les formats). Destiné avant tout aux sites dont le contenu est renouvelé régulièrement, un flux RSS permet de recevoir les contenus les plus récents d’un site sans avoir besoin de le visiter.

Différents outils ont été développés pour permettre une utilisation facile et efficace de ces flux: on appelle ces solutions des agrégateurs. Il en existe plusieurs, même si certaines sont bien plus connues et utilisées que d’autres. Parmi ces derières, Feedburner, Google Reader ou Netvibes, l’un des rares agrégateurs francophones, dont je suis un fervent utilisateur.

Ayant souvent rencontré des gens intéressés par le concept de syndication mais peu à l’aise avec les solutions disponibles, j’ai décidé de créer ce petit tutorial (sans prétention) consacré à Netvibes. vous trouverez ci-dessous les quelques éléments de base permettant d’utiliser Netvibes facilement.

Lorsque vous vous arrivez sur Netvibes, cliquer sur Connexion en haut à droite vous donnera la possibilité de vous créer un compte. Par défaut, Netvibes vous propose un certain nombre de flux (météo, informations et autres) que vous êtes bien sûr libres de supprimer.

Passons maintenant à la phase principale: il va falloir intégrer à votre page principale les flux RSS des sites que vous voulez surveiller. Pour cela, allez dans le menu Ajouter du contenu qui se trouve en haut à gauche et se présente sous cette forme:

Sur le site dont vous voulez intégrer le flux, vous allez normalement (dans une grande majorité de cas) apercevoir un bouton orange à droite de la barre d’adresse de votre navigateur:

Cliquer sur ce bouton orange (qui symbolise le flux RSS) vous donnera l’adresse du flux pour ce site:

C’est cette adresse qu’il vous faut rentrer dans le menu Ajouter un flux; une fois l’opération confirmée, le flux du site apparaît sur votre page personnelle sous la forme d’un widget, une sorte de petite fenêtre qui accueuillera désormais automatiquement tous les nouveaux contenus postés sur le site qui vous intéresse. En répétant cette manoeuvre, vous avez donc la possibilité de surveiller tous les sites qui vous plaisent depuis une seule et même page.

Une fois que vous aurez pris vos marques, l’interface est facilement modifiable afin d’organiser vos flux en onglets (thématiques par exemple) ou de modifier l’arrière-plan selon vos préférence. Il suffit pour cela de cliquer sur le bouton Options en haut à droite:

Dernier point: la navigation au sein de vos différents widgets. Chaque nouvel article (ou autre type de contenu) apparaît en gras pour vous signifier que vous ne l’avez pas encore lu. Selon les sites, l’article peut être disponible en partie ou dans son intégralité. Dans tous les cas, en cliquant sur le titre de l’article, vous arriverez aussitôt sur le site qui l’a publié:

Voici donc un moyen simple et extrêmement pratique de centraliser l’information, outil rêvé dans un monde 2.0 au sein duquel les blogs (notamment) se caractérisent précisément par un rythme de publication soutenu.

Des problèmes chez Netvibes?

21 mai 2008

Depuis le début de la semaine, ma page personnelle sur Netvibes est victime de quelques hoquets qui ont le don de m’irriter prodigieusement vite. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, Netvibes est ce que l’on appelle dans le jargon du Web un agrégateur. Basé sur les désormais célèbres widgets, Netvibes permet de recevoir les mises à jour effectuées sur d’autres sites directement sur sa page personnelle (grâce à l’utilisation des flux RSS).

Avantage évident: il est possible de prendre connaissance des dernières nouveautés ajoutées sur plusieurs dizaines de sites sans quitter sa page d’accueil Netvibes (vous pouvez consulter les flux auxquels je suis abonné sur ma page publique). Chaque widget correspond à un flux, et les contenus les plus anciens sont progressivement poussés vers la sortie par les plus récents.

Pour qu’un tel site soit utile, il doit permettre de distinguer rapidement un nouveau contenu d’un ancien. La solution utilisée ici est simple et efficace (quand elle marche): les nouveaux contenus apparaissent en gras, et le nombre de contenus ayant été ajoutés depuis la dernière visite est affiché en haut du widget.

Or, depuis lundi, ma page personnelle s’obstine à me présenter comme nouveaux des contenus qui datent de plusieurs jours et que j’ai déjà lus. Illustration:

Netvibes a des problèmes

Les contenus affichés en gras sont donc censés être nouveaux. Je sais pertinemment qu’il n’en est rien, puisque je les ai déjà lus; certains datent même de plusieurs semaines (c’est écrit à côté en plus!). J’ignore d’où vient le problème mais j’espère qu’il sera vite réglé: j’utilise Netvibes pour gagner du temps dans mes activités de veille notamment, et l’intérêt du site chute drastiquement si je dois faire le tri manuellement entre les contenus récents et les autres.