Bientôt des flux RSS chez Google

On l’attendait depuis un moment, Google l’a confirmé il y a quelques jours: des flux RSS seront bientôt disponibles sur les pages de résultats de son moteur de recherche. La date officielle n’est pas encore connue, mais le lancement de cette nouvelle fonctionnalité a été confirmé par un porte-parole de Google.

Actuellement, Google est le seul moteur de recherche d’importance qui ne propose pas encore ces fameux flux RSS (pour un bref rappel concernant les flux RSS et leur utilisation, je vous encourage à lire mon tutorial Netvibes). En effet, le seul moyen proposé jusqu’ici pour se tenir informé de l’apparition de nouveaux contenus en lien avec une thématique donnée était Google Alerts.

Toutefois, à bien y regarder, cela n’a selon moi rien de surprenant, au contraire. Concrètement, le principal changement comportemental induit par l’utilisation de ces flux est qu’il n’est plus nécessaire d’aller sur un site pour en recevoir les mises à jour.

Au niveau des moteurs de recherche, cela signifie qu’au lieu de taper la requête « embarquement e-media » (au bol) dans Google tous les jours, vous n’avez qu’à lancer la recherche une fois, souscrire au flux RSS associé à cette requête spécifique, et vous recevrez automatiquement les nouveaux résultats liés à cette recherche dans votre agrégateur dès leur indexation par Google.

Petite question maintenant: parmi ses très nombreuses activités, laquelle est la plus profitable pour Google? Bravo, il s’agit effectivement de Google AdWords, qui permet d’afficher sur les pages de résultats des publicités en lien avec les requêtes des internautes – ce que l’on nomme la publicité contextuelle.

Ces publicités fonctionnent selon un système d’enchères dans lequel les annonceurs achètent les mots-clés en lien avec leur domaine d’activité, et ne paient le prix de ces mots-clé que lorsqu’un internaute clique sur l’annonce. C’est que l’on appelle le CPC, ou Coût Par Clic. A travers ce canal, ce sont plusieurs milliards de dollars qui rentrent chaque année dans les caisses de Google.

Je pense que vous voyez où je veux en venir: avec les flux RSS, il n’est plus nécessaire d’aller sur Google, du moins pas pour les requêtes que l’on effectue fréquemment. Or, si le trafic et l’utilisation de Google baissent, le taux de clics sur les annonces risque de suivre la même direction.

La baisse des clics entraînera la baisse des revenus pour Google, et la baisse de trafic rendra Google moins attractif pour les annonceurs, qui seront amenés à réduire leurs achats de mots-clé. Et re-baisse des revenus pour Google.

Alors évidemment, d’ici à ce qu’AdWords tombe en désuétude, il y a encore plusieurs pas de géants à franchir. Je pense néanmoins qu’il faut voir ici une des raisons qui ont poussé Google à retarder l’apparition de cette fonctionnalité, de même qu’une de ses principales motivations dans sa quête perpétuelle de nouvelles sources de revenus publicitaires – tels que l’insertion de publicités dans les jeux vidéos en ligne.

Il sera en tout cas très intéressant d’étudier les états financiers de Google dans les mois qui suivront le lancement des flux RSS.

Publicités

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Bientôt des flux RSS chez Google”

  1. Sébastien Brunner Says:

    C’est toujours un plaisir de lire tes articles, les sujets abordés sont aussi intéressants que tu es agréable à lire. Bravo pour ton travail !

  2. Vince Says:

    Merci mon pote 😉

    Plus le temps d’écrire ces temps et ça me frustre mais j’espère bien m’y remettre quand la situation le permettra !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :