Facebook, du rêve à la réalité

Ce n’est pas un secret: je n’aime pas Facebook.

Si je n’ai rien contre le concept de base, la surmédiatisation de la plate-forme et les innombrables applications toutes plus stupides les unes que les autres qu’elle a engendrées l’ont très rapidement placée sur la liste des sites que je boycott avec assiduité. Néanmoins, je reconnais que Marc Zuckerberg a réalisé quelque chose d’exceptionnel du haut de ses 23 ans (argh, il est plus jeune que moi). Créer si rapidement un tel mastodonte du Web capable d’attirer les millions de compagnies comme Microsoft est une performance réellement impressionnante.

Les premiers mois de Facebook ont clairement ressemblé à un rêve: buzz colossal (et surtout très positif), intérêt des investisseurs de toutes sortes, croissance exponentielle de la base d’utilisateurs, tout semblait sourire à M. Montagne de Sucre. Hélas pour lui, un certain nombre de maladresses, à commencer par le désastreux programme publicitaire Beacon, ont progressivement entamé la confiance et l’enthousiasme des premiers jours. Aujourd’hui, les problèmes de Facebook semblent se multiplier: premières baisses d’audience constatées, modèle publicitaire toujours bancal, stratégie d’internationalisation discutable… l’époque où les géants du Web se battaient à coups de milliards pour acquérir Facebook pourrait bien être révolue.

Ce billet ne fait office que de teaser; je vous encourage vivement à lire cet article de Fred Cavazza, une nouvelle fois excellent dans son travail de recherche et de synthèse. Les différents liens qu’il propose et la diversité des sources citées offrent un panorama très intéressant de la situation dans laquelle Facebook se trouve actuellement. Il est bien sûr trop tôt pour proclamer la mort de Facebook; on en est même loin. Toutefois, il y a fort à parier que les beaux jours de ce réseau social sont maintenant derrière lui, tout comme la tranquille insouciance de ses débuts; face à la dure réalité du business, il faudra plus que des applications lance-moutons pour survivre, croître et dominer les concurrents.

Publicités

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “Facebook, du rêve à la réalité”

  1. marius Says:

    on se fait un petit pastis, maurice ?

  2. Vince Says:

    C’est tout ce que mon article t’inspire? Bon ben pastis alors 😉

  3. marius Says:

    il s’agissait en fait d’un indice – chez vous en bas de l’écran – destiné à celles et ceux qui souhaiteraient te poker sur Facebook 😉 allez, quatre (pastis) à la suite – et oui, on reste dans la référence lepersienne… et non la persienne – par laquelle je viens d’ailleurs de sortir…

  4. Vince Says:

    Je suis effondré. Je vais de ce pas te dénoncer à la Fédération Française d’Ordre de Sortir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :