google.ch: petite astuce

La petite astuce suivante ne vous sera peut-être pas d’une grande utilité, mais elle peut s’avérer précieuse lorsque vous cherchez à accéder à une page depuis Google dans une langue différente de celle du pays où vous vous trouvez. Si l’intérêt de cette démarche peut sembler limité pour des particuliers, les enteprises ont en revanche de bonnes raisons de s’y intéresser, pour détecter d’éventuels détournements de leurs marques par exemple. Je m’explique:

Vous avez peut-être déjà remarqué que si vous tapez http://www.google.ch dans votre navigateur, l’adresse de la page sur laquelle vous arrivez comprend une petite extension sous la forme « hl=fr », qui va se retrouver dans l’adresse de chacune de vos recherches (si vous vous trouvez dans une des régions francophones de Suisse, évidemment…). Par exemple, si vous tapez « swatch » (la célèbre marque horlogère suisse), le résultat de la requête aura pour adresse http://www.google.ch/search?source=ig&hl=fr&q=swatch&meta=. Vous pouvez constater que les deux seuls liens commerciaux affichés sur la page de résultats pointent vers des sites de revendeurs agréés.

A présent, dans la fameuse expression hl=fr, remplacez le « fr » par « es » (Espagne): l’ensemble de la page est désormais affiché en espagnol, et la majorité des résultats concerne également des sites espagnols. En revanche, on ne trouve aucun lien sponsorisé (ou un seul, officiel, cela dépend des pages). Réitérez l’expérience avec « it », pour l’Italie. La page s’affiche en italien, et les seuls liens sponsorisés sont également des sites agréés.

Maintenant, essayez avec « de » pour l’Allemagne. Le résultat parle de lui-même… puisque la droite de la page contient des liens commerciaux vers ebay ou d’autres sites de toute évidence non officiels, qui profitent donc des efforts et des dépenses marketing de Swatch pour placer des liens sur les pages de résultats et ainsi détourner une partie du trafic.

Comme je le mentionnais plus haut, cette petite manipulation n’a probablement pas de réelle utilité pour l’internaute isolé. En revanche, pour une entreprise soucieuse de limiter les utilisations abusives de ses noms de marques, cela offre la possibilité d’avoir un aperçu de la situation sur le net dans différentes langues en quelques clics de souris. Les liens sponsorisés étant ciblés selon des critères géographiques et linguistiques, le nombre de liens « parasites » peut très bien varier à l’intérieur d’un même pays!

Merci à mon collègue et ami MOP pour avoir déniché ce bidouillage ;o)

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :